Le guide de votre bien-être à domicile

Repas de bébé

Actualités

Obésité infantile : un effet secondaire des antibiotiques ?

Parue dans la revue International Journal of Obesity, une recherche américaine a permis de confirmer que les antibiotiques utilisés durant les cinq premiers mois de vie de l’enfant ont un effet incontournable sur son poids.

Rédigée par des spécialistes de l’Université de New York, cette étude met le point sur le risque d’obésité des enfants traités par antibiotique durant ses premiers mois de vie sur terre. Cet impact est perceptible à 3 ans et deux mois.

Parmi les auteurs de la recherche, Leonardo Trasande est membre de la faculté de médecine de l’Université de New York et il explique : « Nous pensons habituellement que l'obésité est une épidémie due en grande partie à un régime alimentaire peu sain et à un manque d'exercice, mais de plus en plus d'études suggèrent que cela est plus compliqué. Les microbes présents dans nos intestins pourraient jouer un rôle important dans la manière dont nous absorbons les calories. L'exposition aux antibiotiques, surtout au plus jeune âge, pourrait tuer certaines de ces bactéries qui influent sur la façon dont nous assimilons la nourriture dans notre corps - et qui, autrement, nous permettraient de rester minces ».

Ces conclusions résultent de l’étude des cas de quelques 11 500 enfants britanniques. Parmi eux, ceux qui ont suivi un traitement antibiotique depuis la naissance ont une différence de poids minime entre 10 et 20 mois. Pour ceux qui ont 3 ans et deux mois, un taux de risque de surpoids est estimé à 22%. Pour les bébés qui ont été soignés après 5 mois, il n’existe pas de différence de poids

En insistant sur l’influence des antibiotiques sur la croissance des enfants, Jan Blustein de l’équipe de recherche rappelle que « depuis bien longtemps déjà, les éleveurs savent que les antibiotiques sont utiles pour produire des vaches plus grosses afin de les revendre ».