Le guide de votre bien-être à domicile

Repas de bébé

La diversification alimentaire

repas bébé

© BlueOrange Studio - Fotolia.com

À sa naissance, le bébé trouve dans de lait maternisé ou le lait maternel, tout ce dont il a besoin. Mais, à partir de 4 mois, c'est l'heure de la diversification alimentaire !
  1. Le lait et les produits laitiers
  2. La découverte des légumes
  3. La découverte des fruits
  4. Découverte de la viande et du poisson

Le lait et les produits laitiers

Le lait est la principale alimentation du bébé pendant ses premiers mois et même ses premières années. Jusqu'à 4 ou 6 mois, le bébé boit du lait 1er âge, puis passe au lait 2ème âge jusqu'à 12 mois. Les produits laitiers peu sucrés peuvent être introduits dans l'alimentation de votre bébé dès 5/6 mois. On peut, par exemple, commencer par du fromage blanc ou des petits suisses en dessert, à l'un des deux principaux repas. Attention, les produits laitiers ne remplacent pas le lait qui est indispensable dans l'alimentation du bébé.

La découverte des céréales et farines

Les farines infantiles sont issues de grains de céréales (blé, riz, mais, seigle, avoine), débarrassés de leur enveloppe. Certaines farines peuvent aussi provenir de racines (tapioca) ou de tubercules (pommes de terre). Dès 3 mois, on peut commencer à introduire les farines sans gluten (riz ou maïs), instantanées et sans sucres ajoutés. Dès 6 mois, le bébé (sauf allergies déjà détectées) tolère les farines avec gluten comme le blé, le seigle, l'orge et l'avoine, avec ou sans sucres ajoutés. On peut également ajouter des arômes divers : miel, vanille, caramel, fruits...

La découverte des légumes

Dès 4/5 mois, le bébé découvre les légumes mixés, en soupe ou en purée : carottes, haricots verts, épinards, courgettes, potiron, petits poids... Privilégiez les légumes non filandreux, bien cuits, avec un goût peu prononcé. Pensez à enlever la peau et les pépins des légumes avant de les cuisiner. Avant 15 mois, certains légumes pouvant provoquer des allergies sont à éviter : lentilles, poids cassés, fenouil, salsifis, choux, raves, navets, oignons, tomates, céleris, artichauts, poivrons, aubergines et persil. Pour faire les soupes et les purées, on peut utiliser des légumes frais, surgelés ou même du potager, s'ils sont cultivés sans pesticides. Enfin, il est vivement recommandé d'introduire les légumes un par un, soit un par repas, afin que le bébé assimile et apprécie le goût de chacun.

La découverte des fruits

À partir de 4/5 mois, une quinzaine de jours après les légumes, la diversification alimentaire se poursuit avec les fruits. En effet, l'enfant doit s'habituer au salé avant le sucré, sinon il risque de rejeter les légumes au profit des aliments sucrés. Les fruits peuvent être proposés à bébé sous forme de compote, à midi ou au goûter. Comme pour les légumes, il est préférable de faire découvrir les fruits un par un, pour que le bébé s'adapte au goût de chacun. Vous pouvez composer vous même la compote de votre bébé, en utilisant des fruits mûrs, cuits et mixés, ou bien un petit-pot tout prêt. Certains fruits, comme le kiwi, sont à éviter avant un an, car très allergisants.

Découverte de la viande et du poisson

La découverte de la viande et du poisson intervient entre 6 et 7 mois. Un bébé prend alors quatre repas par jour, avec toujours beaucoup de lait, des fruits et des légumes. On peut commencer par ajouter quelques grammes de viande ou de poisson, mixés à la purée de midi, ou acheter des petits-pots préparés. Attention, évitez la charcuterie et les abats.